Michelle s'exprime en toute confiance!


Se sentir en confiance lorsque l'on s'exprime n'est pas donné à tous.


Michelle vient me consulter parce qu'elle est frustrée et en colère. Son entreprise ne va pas dans la direction souhaitée.


Elle a l'impression qu'elle ne s'amuse plus, qu’elle n’a plus de vie personnelle et qu'elle perd le contrôle de tout.


Elle a, depuis peu, une associée et leur objectif commun est de faire croitre l'entreprise. Elle sent un malaise grandir qu'elle ne comprend pas vraiment.


Elle repousse les réunions, trouvant toutes sortes de faux-fuyants.

Elle se trouve souvent de mauvaise humeur et rumine l’idée de tout vendre et de lancer une petite compagnie toute simple.


Elle ressent de la colère quand elle est:

• En réunion avec sa nouvelle associée enthousiaste qui a mille projets;

• Devant des investisseur(e) potentiel(le)s qui scrutent son entreprise et lui posent une foule de questions;

• Obligée de répondre à des interrogations sur l'avenir de sa compagnie.


Sous hypnose, nous avons découvert les croyances intériorisées qui expliquaient ces comportements :

• « Je vais me faire ridiculiser si je ne connais pas les réponses »;

• « Je dois être parfaite en tout temps »;

• « Je ne sais pas m'exprimer ».


Nous sommes donc allées à la recherche d'un évènement passé au cours duquel la croyance s’est enracinée.


Lors d'une présentation orale à l'école, elle a eu un blanc total, se sentant incapable de parler et de répondre aux questions sur le sujet choisi.

Le professeur l'a rabaissée devant la classe et les élèves ont ri. Elle s'est fait dire qu'elle ne connaissait pas son sujet, qu'elle n'avait pas bien étudié.


Une fois que nous savons quand et comment la croyance s'est enracinée… Que faire ensuite?

Changer nos propres croyances, parfois même donner d'autres issues aux évènements.


Nous avons rejoué la scène sous hypnose, une scène où tout se déroulait parfaitement, où elle aurait fait un exposé spectaculaire.


De nouvelles croyances prennent alors place:

• « Je sais m'exprimer aisément et éloquemment »;

• « J'ai suffisamment de connaissances pour exposer mes idées en toute confiance »;

• « Quand quelqu'un se moque de moi, cela concerne cette personne et non moi-même.


Il y avait d'autres enjeux dans ce cas, mais celui de la peur du ridicule était central.


Michelle est toujours en réflexion au sujet de l’avenir de son entreprise car ses séances lui ont donné l'occasion de mettre l’accent sur sa qualité de vie. Elle envisage désormais un très grand éventail de possibilités à l’intérieur duquel choisir ce qu'elle veut vraiment faire.


Depuis, elle a eu des réunions avec de potentiel(le)s repreneur(e)s, avec qui elle se sent maintenant très à l'aise de communiquer, elle sait que de ne pas fournir toutes les réponses sur-le-champ ne signifie pas qu'elle est inférieure ou ridicule. Elle répond de manière crédible et en toute confiance.

15 views0 comments

Recent Posts

See All