• Janylène Turcotte

Thérapie à domicile - 3e partie : de la guérison à la découverte

Updated: Apr 23


J'aide les gens qui sont coincés dans leur transformation de vie à passer au prochain niveau. Je comprends le processus de transformation, mais surtout, je comprends que chacun a sa recette unique pour réussir à compléter sa transformation. J'ai essayé beaucoup de choses et je me suis jetée avec abandon dans de mystérieux processus de guérison parce qu'au bout du compte, il y a un peu de magie dans la façon dont nous allons du point A au point Z, d'un point de vue émotionnel. La science explique beaucoup de choses, mais l'alchimie des outils thérapeutiques combinés et choisis intuitivement, reste à expliquer.


Ainsi, 240 jours avant la fin de ma convalescence, j'ai commencé la méditation du Kirtan Kriya. Malgré le calme et la paix que la méditation m'apporte, je ne l'avais jamais pratiquée de façon régulière.


La méditation du Kirtan Kriya m'est venue comme un cadeau pour parvenir à la fin de l'épluchage de mon gros oignon émotionnel. De nombreuses recherches scientifiques ont été menées sur cette méditation et ses bienfaits, notamment sur l'augmentation de la mémoire, l'augmentation de la télomérase (parties des gènes qui nous maintiennent jeunes), l'amélioration de la chimie du cerveau, la clarté des objectifs, etc. J'ai commencé avec la version de 12 minutes pendant 30 jours d'affilée. C'était un grand pas en avant pour moi. Je suis devenue étrangement calme et j'ai adoré ce calme. J'ai tellement aimé que j'ai opté pour les 90 jours, puis les 120 jours, puis les 240 jours.


À la fin, j'ai eu l'impression d'avoir eu une perfusion et que tout mon sang avait été renouvelé. Ces 240 jours ont été une grande parenthèse dans ma vie. J'ai vécu dans une bulle, ma bulle. Il est difficile de trouver les mots appropriés pour décrire mon expérience, mais en voici quelques-uns : clarté, calme, concentration, ancrage, force, l'instant présent, indifférence au chaos et au drame, silence, acceptation de soi, être, intemporel, solitude, calme, paix...


J'ai mis les deux téléviseurs au chemin, cordé du bois pour mon foyer et passé 240 jours à ne faire presque rien d'autre que méditer, manger, dormir et travailler. J'étais comme ces boules à neige en verre que l'on secoue vigoureusement : il n'y a que le temps pour faire redescendre les flocons, qui se redéposent tout doucement. Il existe aujourd'hui de nombreux articles sur l'art de ne rien faire et ses bienfaits, mais le fait d'en avoir fait l'expérience de première main, c'est très puissant. Je crois que j'étais épuisée par tous les efforts que j'avais faits pour me sentir mieux et vivre mieux et j'avais besoin de digérer et d'intégrer pleinement la nouvelle moi.

Les gens autour de moi ont vu que j'avais changé, que j'étais devenue plus spirituelle, plus calme, que j'utilisais de nouveaux mots, que j'avais de nouvelles habitudes et que je n'étais plus la fille obligatoirement drôle et gaie. J'étais résolument sérieuse. La nouvelle moi s'était installée et dirigeait dorénavant la maisonnée. Ces jours où un rayon de soleil me réchauffait le visage par la fenêtre me manqueront et où je pouvais rester assise et profiter de la chaleur sans penser à autre chose qu'à ce rayon de soleil.


Après 240 jours de macération et d'intégration, j'étais prête à entamer la phase de découverte de ma vie. Découvrir ma mission, renouer avec mes amis, recommencer à lire et apprendre. Je savais que ma vie allait prendre une nouvelle direction, mais je n'avais aucune idée du quoi, du comment, du quand et du où.


Je savais seulement que je pouvais avoir confiance, que cela trouverait son chemin jusqu'à moi et c'est ce qui s'est passé. Je n'avais pas prévu que ma nature joyeuse intérieure s'amplifierait et que, comme elle l'a fait, mon rire naturel en cascade ferait à nouveau écho. Lorsque je me suis entendue rire à nouveau de façon répétitive, ce fut la véritable confirmation : je sortais du cocon et je pouvais enfin déployer mes ailes.

Ceci conclut la dernière partie de mon voyage de guérison.


Je suis maintenant embarquée pour un voyage de découverte sans fin.

Je suis à la découverte de moi-même, des autres, de la meilleure façon de me manifester dans ce monde et d'avoir le meilleur impact possible, le plus positif. Je n'ai pas d'étiquette pour ce que je suis en train de devenir, si ce n'est que j'en suis finalement venue à croire, chaque jour un peu plus, que je suis assez, que je peux connecter, que j'aime connecter avec les autres et que la plupart des choses que je croyais ne pas être disponibles pour moi le sont, en fait, en abondance.

Janylène Turcotte, hypnothérapeute certifiée

CRHA, ACC, C. Hyp, RTT

HypnoCoach.ca

514 576-9578

jt@hypnocoach.ca Voir aussi :

Thérapie à domicile - 1ère partie : Choisir son équipe gagnante

Thérapie à domicile - 2e partie : Tout essayer et faire ce qui fonctionne


Je nomme ici des professionnels parce qu'ils ont contribué à mon rétablissement. Ils ne m'ont pas demandé de les recommander, et je n'ai reçu aucune rémunération en échange. Ils méritent tout simplement ma reconnaissance car ils sont compétents et contribuent à améliorer la vie des gens.


Votre subconscient peut vous mener plus loin, plus rapidement

514 576-9578

  • YouTube
  • HypnoCoach.ca - Janylene Turcotte
  • HypnoCoach.ca - Janylene Turcotte
  • LinkedIn

Services offerred in English and in French in person in Montreal

and over the web everywhere in the world

Toronto, Calgary, Edmonton, Vancouver, Halifax, Quebec, Canada, Houston, Los Angeles, New York, Chicago, California, Texas, North Carolina, United States, USA, UAE, Dubai, Switzerland, Luxembourg, Belgium, France, Morocco, England, Ireland, San Marino, Iceland, Bahamas , Barbados and elsewhere.

©2019 by hypnocoach.ca. All rights reserved.