514 576-9578

  • HypnoCoach.ca - Janylene Turcotte
  • HypnoCoach.ca - Janylene Turcotte
  • HypnoCoach.ca - Janylene Turcotte

Services offerred in English and in French in person in Montreal

and over the web everywhere in the world

Toronto, Calgary, Edmonton, Vancouver, Halifax, Quebec, Canada, Houston, Los Angeles, New York, Chicago, California, Texas, North Carolina, United States, USA, UAE, Dubai, Switzerland, Luxembourg, Belgium, France, Morocco, England, Ireland, San Marino, Iceland, Bahamas , Barbados and elsewhere.

©2019 by hypnocoach.ca. All rights reserved.

  • Janylène Turcotte

Une stratégie toute simple pour aller vers la lumière quand ça ne va pas

Il y a bien longtemps de cela, je me sentais bien seule, désœuvrée et déprimée. Je ne sais trop comment, je suis arrivé à faire preuve de beaucoup de créativité, et, l'idée m'est venue de faire une liste de choses à faire pour occuper mes heures sombres. Malgré le fait que quelqu'un ait estimé mon initiative triviale et enfantine ("Il te faut vraiment une liste pour savoir quoi faire !?"), j'ai suivi mon idée et j'ai rédigé ce que j'ai appelée: Ma liste de quoi faire quand je me sens seule. C'était, je confirme, un outil très simple… et oh combien utile!


Lorsqu'on vit des heures sombres, on se sent souvent confus, le niveau de concentration est faible, et on manque d'énergie. Le simple fait de penser à sortir de cet état est insupportable - s'il fallait en plus réfléchir à comment faire! Une liste d'options peut nous aider à nous rattraper avant de descendre trop loin; elle permet de se concentrer sur autre chose. On peut dire que c'est une stratégie de pleine conscience.

J'ai commencé ma liste par les choses les plus évidentes. Je me suis promenée de pièce en pièce, en commençant par la cuisine, et j'ai pris note de choses qui avaient besoin d'être réparées, de choses qui m'ennuyaient, d'endroits qui avaient besoin d'attention. Je ne me souciais pas de savoir si les choses sur la liste allaient être faites un jour car l'intention n'était pas de créer une pression -- l'intention était d'avoir un point de départ pour sortir de mes blues.


  • Nettoyer, trier et réorganiser mes pots d'épices

  • Inspecter mon tiroir de rangement et jeter tout ce dont je n'ai pas besoin

  • Cirer mes chaussures

  • Nettoyer mes cosmétiques et jeter le vieux mascara, etc.

  • "Kondo-er" mes vêtements (tout ce qui est rose ensemble, chemises ensemble, etc.)

  • Changer la photo d'un cadre

  • Classer mes photos

  • Me débarrasser de livres que je ne lirai plus

  • Visser cette plaque électrique qui traîne depuis trop longtemps, la poignée de porte qui se dévisse, etc.


Beaucoup de choses étaient liées au tri, au nettoyage, à la réorganisation. C'est que, inconsciemment, j'avais besoin de faire de l'espace dans ma vie, de la réorganiser et métaphoriquement, c'est ce qui est venu en premier. Quand on n'est pas bien, en convalescence, il y a des jours où se sécher les cheveux est l'événement du jour et on peut en tirer de la fierté. La liste s'est allongée et est presque devenue un jeu, elle m'a donné un sentiment de réussite, m'a aidée à me réorganiser le cerveau et à cesser de me sentir comme une victime. C'étaient de tout petits pas de bébé, mais comme tous les autres gestes que j'ai posés, ils ont contribué à mon écosystème de guérison.


Ensuite, j'ai pensé à d'autres choses que je pouvais faire. Lire, c'était trop - j'étais incapable de me concentrer. Ça me manquait, mais je n'arrivais pas lire une page entière. Alors j'ai ajouté:


  • Dessin

  • Promenade

  • Écouter de la musique

  • Prendre un bain avec des sels et de l'huile (c'était mon choix préféré, je finissais toujours par faire celui-ci...)

  • Appeler un-e ami-e

  • Me faire un smoothie de luxe

  • Regarder un livre de recettes

  • Écrire dans mon journal

  • Méditer

  • Faire une séance de yoga en ligne


À la fin, la liste devait faire deux pages. Il n'y avait rien d'excessif, rien à acheter, pas trop de médias sociaux, et pourtant, je l'ai beaucoup utilisée. Elle s'est améliorée au fil du temps et cela m'a vraiment aidée à me changer les idées quand j'en avais besoin et à créer chez moi le sentiment d'avoir fait quelque chose d'utile. Quand on se sent perdu, parfois, la moindre petite réalisation est comme l'ombre d'un bourgeon, elle est remplie d'espoir.

Je n'ai plus cette liste, mais s'il le fallait, je la recréerais, parce qu'au bout du compte, il faut faire ce qui fonctionne. S'approprier la responsabilité de notre propre bien-être est une façon phénoménale de développer la confiance en soi, petit à petit, jour après jour, semaine après semaine, mois après mois...


Janylène Turcotte, hypnothérapeute certifiée

CRHA, ACC, C. Hyp, RTT

HypnoCoach.ca

514 576-9578

jt@hypnocoach.ca


Votre subconscient peut vous mener plus loin, plus rapidement.




Voir aussi :

Thérapie à domicile - 1ère partie : Choisir son équipe gagnante